lecorps.info
- 45 -

Perdre du poids après l'arrêt du tabac

La prise de poids après l’arrêt du tabac est pour la plupart des gens inévitables. C’est d’ailleurs la première crainte chez les femmes. Un régime alimentaire adapté doit donc suivre ou, mieux, accompagner le sevrage.

Quel lien entre tabac et poids ?

Il faut avant tout savoir qu’un fumeur pèse 4 à 5 kg de moins qu’un non-fumeur de son âge et de sa taille. Ceci s’explique par le fait que fumer réduit le besoin énergétique, augmente l’oxydation des graisses ainsi que le nombre de calories brûlées au repos. Lorsque le fumeur décide d’arrêter de fumer, le contraire apparaît. Par ailleurs, Si la présence de la nicotine stimule la sensation de satiété, son manque va influencer les hormones de la faim. En arrêtant le tabac, la personne retrouve également la fonctionnalité de ses organes de sens (goût, odorat), ce qui a pour conséquence l’ouverture de l’appétit. Elle ressent par la même occasion l’envie de manger plus de gras et de sucreries.

Que manger alors ?

Il s’agit ici de privilégier certains aliments et aussi de savoir fractionner les prises, car comprenons que l’individu en sevrage a tendance à se mettre quelque chose dans la bouche. Ainsi, il est recommandé d’intégrer dans chaque repas et collation des protéines maigres tels que contenus dans le fromage léger, dans l’œuf dur, dans le poisson ou encore dans le beurre d’arachide. Indispensables pour stabiliser le poids, les fibres alimentaires doivent aussi être prévues dans l’alimentation au quotidien de l’ex-fumeur. On notera donc les fruits et leurs jus ainsi que les légumes. Par ailleurs, en sevrage, s’hydrater régulièrement est impératif. Des activités physiques sont aussi nécessaires pour retrouver une bonne santé. Les fumeurs se questionnent souvent si les cigarettes électronique peuvent les aider à arrêter de fumer. Tout dépend de chacun, mais une chose est sûre, l’e-cig apaise les symptômes de manque de nicotine.